Ce qui va changer pour les généralistes en 2017

Le syndicat des jeunes généralistes revient sur les changements à venir pour la profession
Ce qui va changer pour les généralistes en 2017

Paris, le 11 janvier 2017. Avec le vote définitif par le Parlement du PLFSS 2017 le 5 décembre 2016 et les annonces faites au cours de l’année passée, 2017 verra de nombreux changements dans le secteur de la santé. ReAGJIR, le syndicat qui rassemble et représente les jeunes médecins généralistes français (remplaçants, jeunes installés et chefs de clinique), fait le point sur ces modifications qui ont commencé dès le 1er janvier.

Les conditions d’exercice

Le PLFSS donne enfin la possibilité à tous les médecins installés en secteur 1 de bénéficier d’un congé maternité ou paternité avec une indemnité proche de ce qu’ils gagnent d’habitude : s’ils interrompent leur activité médicale au titre de leur congé maternité ou paternité, ils pourront percevoir jusqu’à 3 000 € par mois pour toute la durée du congé maternité (16 semaines) leur permettant ainsi de payer les charges du cabinet et de percevoir un revenu même pendant leur absence. Cela était extrêmement compliqué auparavant avec 3 000 € maximum pendant tout le congé maternité. Parallèlement, un rapport doit être remis dans les douze mois par le Gouvernement au Parlement pour mesurer « les conséquences et le coût de l’amélioration de la protection maternité et paternité pour l’ensemble des professions médicales […] ». Mais rien n’est encore fixé sur son délai de mise en place. En effet, le PLFSS laisse la main aux partenaires conventionnels (Assurance Maladie et syndicats de médecins) pour fixer les modalités de mise en pratique et le calendrier. Le Dr. Sophie AUGROS, Présidente de ReAGJIR, commente... lire la suite