Coup de foudre d’un cardiologue pour Annecy

region d'annecy vue du ciel
photo@fotolia

Il exerçait à Lyon jusqu’au jour où l’un de ses amis l’invite à venir passer un week-end à Annecy… et à monter un cabinet de cardiologie ensemble. Le charme va opérer : vingt ans plus tard, Thibault de la Bourdonnaye n’aurait jamais imaginé être aussi heureux !

Tout juste diplômé, Thibault de la Bourdonnaye est nommé chef de clinique à l’hôpital cardiovasculaire Louis Pradel, à Lyon-Bron. Il travaille sans relâche, n’ayant jamais une minute pour lui. Un de ses meilleurs amis, cardiologue de son état, l’invite à faire un break dans la cité aux quatre clochers. Thibault de la Bourdonnaye va « tomber sous le charme » de celle que l’on surnomme la « Venise des Alpes ». « Je ne pensais pas que ça pouvait m’arriver. Mais je dois le confesser, j’ai eu un véritable coup de foudre pour Annecy : la vieille ville, ses traboules, la porte Sainte-Claire,la côte Perrière, les canaux, les vieilles prisons, le château, le lac, les environs. Située à proximité de Lyon, de la Suisse et de l’Italie, Annecy offre un cadre de vie rêvé, idéal pour s’épanouir… et où il devient naturel de prendre soin de soi et des siens ! »

Skier l’hiver, marcher l’été
D’ailleurs, à peine établi à Annecy, le cardiologue se surprend à pratiquer le sport, chose qui ne lui arrivait jamais lorsqu’il exerçait à Lyon. « L’appel des grands espaces, la beauté du lac, les montages si proches, le ciel bleu azur : chaque instant est comme une invitation à l’évasion. C’est un peu comme si la nature avait cherché à m’apprivoiser », sourit le cardiologue. Attiré par les grands massifs, Thibault de la Bourdonnaye n’hésite pas à prendre sa voiture pour rejoindre, en moins d’une heure, les stations de ski les plus proches. « C’est très appréciable pour skier en famille ou s’évader, seul, le temps d’une journée. » Au printemps, en été et à l’automne, les lieux de randonnée sont multiples, les activités de plein air infinies. « C’est bon pour le coeur, c’est bon pour l’esprit ! » Parole de cardiologue.

Son plus grand plaisir ?
Chausser les skis de fond et partir toute une journée arpenter le plateau des Glières, situé à moins d’une heure d’Annecy. « J’aime ce haut lieu de la résistance, célèbre pour la “bataille des Glières” qui s’est déroulée en mars 1944 et fit 149 morts chez les maquisards
face à plus de 2 000 soldats de la Wehrmacht. C’est ma façon à moi de rendre hommage à l’Histoire. » À voir : le monument chef-d’oeuvre du sculpteur Giglioli. Plus d’info : www.legrandbornand.com

Sa station de ski préférée
Semnoz se situe à seulement 20 minutes en voiture d’Annecy. « Dès qu’il neige, nous y allons avec les enfants ! » Et pour ceux qui aiment vivre des expériences originales, pas besoin d’aller plus loin : nuit dans un igloo au-dessus du lac d’Annecy (à partir de 99 euros), week-end chiens de traîneau au coeur des Bauges (à partir de 199 euros), ou encore soirée descente en luge “paret” et dîner savoyard traditionnel au restaurant le Châtillon (à partir de 58 euros par personne). Plus d’info : www.alpes-bivouac.com

Pour un week-end sportif
Destination La Clusaz, domaine qui dispose « de très belles pistes qui conviendront à tous les styles et tous les niveaux » et propose « des animations délirantes ». Ainsi, pour sa 5e édition, Radio Meuh Circus Festival organise trois soirées de concerts live sous un chapiteau de cirque et cinq jours de DJ set sur les pistes de ski, du 29 mars au 2 avril 2017. Plus d’info sur : www.laclusaz.com

Taper la balle… aux côtés de Guy Forget
« Nous avons certainement l’un des meilleurs clubs de tennis de France, le Tennis club d’Annecy-le-Vieux, s’enthousiasme le cardiologue. Situé sur les bords du lac, il accueille, de temps en temps, Guy Forget qui aime venir taper la balle avec son fils Thibault. » Et après l’effort, le réconfort à la table du restaurant le Club house qui propose, tous les midis, une cuisine simple et raffinée, composée de produits frais. Plus d’info : tcav.fr

« Si vous aimez l’art, rendez-vous à Martigny ! »
« Située à moins de deux heures d’Annecy, en Suisse, Martigny est une ville d’art », s’émerveille Thibault de la Bourdonnaye. Chargée d’histoire, regorgeant de merveilles architecturales (la place centrale, le château de la Bâtiaz, l’amphithéâtre romain), Martigny accueille la célèbre Fondation Pierre Gianadda qui présente, jusqu’au 11 juin 2017, une magnifique exposition intitulée « Holder, Monet, Much. Peindre l’impossible ». Dédiée aussi à l’art contemporain, avec Le Manoir et La Fondation Louis Moret, la
ville honore dans ses rues, ses parcs et ses jardins plus d’une trentaine d’artistes modernes et contemporains de Rodin à Miro, Niki de Saint Phalle, ou encore Hans Erni, Bernard Luginbühl, André Raboud… Plus d’info : www.gianadda.ch

Un artiste à suivre ?
Thibault de la Bourdonnaye vous incite à suivre la carrière du virtuose François-René Duchable. Après trente ans de carrière de concertiste, cet artiste de la région a donné un véritable tournant à sa carrière, pour se consacrer désormais à ce qu’il aime par-dessus tout : intégrer le piano dans de nouvelles formes de spectacle – en collaboration avec le comédien Alain Carré – reliant musique et littérature à travers des récits historiques, d’écrivains, de poètes ou de compositeurs. Un exemple de vie à méditer, selon notre cardiologue. Plus d’info : www.francois-rene-duchable.fr

La promenade des amoureux
S’il y a un lieu que les Annéciens apprécient particulièrement, c’est sans conteste Le Paquier. Cette vaste esplanade borde le lac et relie les jardins de l’Europe au parc et au palace de l’Impérial en passant par le pont des Amours. D’ici, on peut admirer la fête du lac, ce festival son et lumière géant qui se déroule tous les ans, le 1er dimanche d’août, et attire plus de 100 000 personnes. On peut aussi assister à des projections gratuites de films sur écran géant pendant le festival international du film d’animation qui se déroulera cette année du 12 au 17 juin. Plus d’info : www.annecy.org

L’aiguille du Midi : frissons garantis !
« Il faut le faire au moins une fois dans sa vie ! » Pour Thibault de la Bourdonnaye, l’aiguille du Midi (3 842 m) – accessible par le téléphérique depuis le centre de Chamonix, en 20 minutes seulement – est la promesse de sensations inoubliables ! À 2 317 m, le plan de l’Aiguille constitue le point de départ des skieurs, alpinistes et randonneurs pour le site du Montenvers. Un deuxième parcours conduit les plus sportifs jusqu’au piton Nord (3 777 m), le long du glacier des Bossons et du dôme du Goûter.Au sommet de l’aiguille du Midi vous attend le restaurant le plus haut du monde, Le 3 842, ainsi que des boutiques et une vue imprenable sur le massif et ses versants italiens et suisses. « Si vous avez le coeur solide, tentez donc le Pas dans le Vide® : c’est à couper le souffle ! En été, embarquez à bord de la télécabine panoramique Mont-Blanc jusqu’à la Pointe Helbronner, en Italie : vous survolerez les séracs et les crevasses du glacier du Géant pendant 50 minutes… Frissons garantis ! »

 

Categorie: