Marseille, les yeux dans la grande bleue

Découverte d'une ville, d'une région
marseille
photo@fotolia

« J’ai grandi ici, y ai suivi mes études et me suis installée en tant qu’infirmière libérale… et je ne changerais pour rien au monde ! » Florence Monducci nous entraîne dans les ruelles de la cité phocéenne, à la découverte de « ses petits coins de paradis ».
Reportage signé Dominique Deveaux

Baignée dans son incomparable ambiance méditerranéenne, Marseille a tout pour plaire : l’authenticité des gens, une créativité débordante, la douceur du climat, la beauté des calanques… et ce ciel « si bleu ». « La chance de Marseille, c’est qu’elle a toujours su entretenir un lien complice avec la nature, même en centre-ville. » Et effectivement, il suffit d’emprunter une ruelle étroite, d’accepter de se perdre au détour d’un quartier, pour finalement « tomber sur un petit port de pêcheurs… les pieds dans l’eau ». Loin du brouhaha, Florence Monducci aime s’évader à la recherche de lieux typiques où les restaurants « qui ne payent pas de mine » sont pourtant « de véritables institutions ». « À peine avez-vous poussé la porte que déjà le patron plaisante, sourit-elle. Le soir, c’est agréable de partager un verre et des tapas entre amis. Tout à coup, des musiciens improvisent un concert et les gens se mettent à danser dans la rue. » Lorsqu’elle ressent le besoin de se ressourcer, l’infirmière libérale aime prendre sa voiture, longer la corniche, s’arrêter et contempler la grande bleue infiniment. « Dans ce spectacle, tout se mêle : le mouvement, les senteurs, les couleurs, le ciel, la mer à perte de vue… C’est là toute la magie de Marseille ! »

Marseille… les pieds dans l’eau
Malmousque est un village typique, recélant de nombreux trésors, témoin du Marseille d’antan. Petites et tortueuses, les ruelles aux noms évocateurs, comme la « Traverse de la Fausse Monnaie » ou la « Rue va à la Calanque », semblent toutes déboucher sur une petite crique ou un petit port de pêcheurs...

Le Panier, quartier historique
Restauré récemment, « le Panier a su garder son âme, son caractère, son authenticité », précise Florence qui aime emprunter « ces ruelles escarpées qui gravissent la colline, avec ses pentes parfois raides comme des échelles ». À découvrir : la façade de la Maison Diamantée, le Pavillon Daviel, la Grand-rue, l’Hôtel de Cabre (l’une des plus anciennes maisons de Marseille, datée de 1535), l’Hôtel Dieu, l’église des Acoules (XIe), le Préau des Acoules qui abrite aujourd’hui un musée dédié aux enfants… sans oublier la célèbre place de Lenche, ancienne agora grecque.

La Friche Belle de Mai, lieu bouillonnant de créativité
Ouverte au public, accueillant près de 400 artistes quotidiennement, la Friche Belle de Mai comprend cinq salles de spectacles et de concerts, un restaurant, des jardins partagés, un centre d’art contemporain, un skatepark… Les anciens bâtiments de la Manufacture des tabacs abritent un Pôle Média avec studio de cinéma et de télévision. Non loin de là, la chaîne les Villages Clubs du Soleil ouvre son tout nouveau village club « urbain ». Plus d’info : www.lafriche.org

Le quartier des créateurs, haut lieu du street art
Dans les rues qui relient le cours Julien à la place Jean Jaurès, les murs sont entièrement recouverts de graffitis et de fresques décoratives. Florence s’enthousiasme : « C’est le plus grand quartier consacré au street art en France ! » S’y sont installés de nombreux créateurs de mode, des brocanteurs, des boutiques d’affiches de cinéma, de bandes dessinées, de livres rares… Dans ce quartier à l’esprit bobo, les bars underground se transforment en galeries d’art, tandis que la musique retentit tout au long du « Cours Ju », la nuit venue.

L’adresse qui se transmet de bouche à oreille
« Sans aucune hésitation », pour Florence, il faut se rendre au restaurant « Au bord de l’eau, situé sur le port de la Madrague : les prix sont corrects, les poissons frais, les pizzas délicieuses… et les gens adorables. ». Plus d’info : www.auborddeleau.eu

Sa librairie préférée ?
« La librairie Prado-Paradis, où j’ai pu faire de belles rencontres lors de nombreuses séances de dédicaces, avec des auteurs connus ou à découvrir. » Florence vous conseille aussi les bouquinistes et les petites librairies du quartier de La Plaine et du cours Julien. Plus d’info : www.librairiepradoparadis.fr

L’une des terrasses les plus prisées de Marseille ?
Il faut se rendre, « sans hésiter », à La Caravelle, quai du port. « Convivial, ce bar-restaurant possède un balcon-terrasse très prisé et ensoleillé, avec une vue imprenable sur la Bonne Mère et le Vieux-Port… Et en plus les happy hours sont des plus généreux, la programmation musicale jazzy ! ». Plus d’info : www.lacaravelle-marseille.com

Ville idéale pour la plongée sous-marine !
Pour ceux qui, comme Florence, aiment la plongée sous-marine, « Marseille est la ville idéale avec des spots situés à seulement quelques minutes en bateau ». Connue pour son stade-vélodrome et son mythique club de football, Marseille a été nommée capitale européenne du sport en 2017. Les JMMS s’y dérouleront en juillet prochain. Plus d'info : www.medigames.com

S’il ne fallait faire qu’une sortie en mer ?
Florence vous invite à partir à la découverte de l’île d’If. « Il n’y a qu’un seul restaurant, appelé Marseille en face : il vous accueille jusqu’au dernier bateau, avec ses plats passe-partout, son incontournable confit de canard frites salade et son mi-cuit au chocolat. » Retenez qu’il y a aussi une myriade de petites îles toutes plus belles les unes que les autres : Frioul, Riou, Jarre, Maïre, Planier…

Envie de balades
Vous pouvez emprunter le GR 2013, au coeur de Marseille. Florence vous recommande aussi la promenade de la Corniche et ses magnifiques points de vue sur la Méditerranée. Pour les plus sportifs d’entre vous, elle vous invite à arpenter le parc national des calanques ou le massif du Garladan, véritable source d’inspiration pour Marcel Pagnol. « Autant d’escapades… pour un dépaysement absolu ! »

Categorie: