Trouville-sur-Mer, comme un oiseau migrateur

Découverte d'une ville, d'une région
les villas de Trouville
@bab_xiii Les villas de Trouville

Tout jeune ambulancier, Patrick Danesi décide de poursuivre ses études pour devenir podologue. Passionné par la conduite, il se fait embaucher par la société Podiafrance et parcourt la Belgique, la Suisse et l’Espagne, accompagnant les nouveaux podologues dans leur installation. En 1982, il créée son cabinet de podologie, à Bagneux. Plus il se sédentarise, plus il rêve de la Bretagne. Comme guidé par le hasard, il tombe sur une annonce et achète un cabinet à Trouville-sur-Mer, en 1986. « Le premier hiver, il a fallu s’habituer aux brumes et aux brouillards. » Le podologue s’installe avec femme et enfants dans une maison située « dans la brousse, au coeur des marais entre Dozulé et Caen », à deux pas de « la réserve ornithologique de Basseneville qui accueille une foultitude d’oiseaux migrateurs tout au long de l’année ». De quoi rassurer celui qui aime rester en mouvement. « La Normandie, c’est un beau compromis : je suis à la fois loin de la capitale et à seulement 1h45 de la gare Saint-Lazare. » Il s’engage à la tête du Syndicat régional  professionnel et rejoint, ensuite, le conseil d’administration du seul syndicat national représentatif, la Fédération Nationale des Podologues : aux côtés des présidents régionaux, elle défend, met en place et crée l’Ordre des pédicures-podologues, l’Union française pour  a santé du pied (UFSP), les Chausseurs podologues associés (CPA)... Sans oublier son investissement au sein de l’Union régionale des professionnels de santé (URPS). Un parcours bien rempli. Depuis « sa si belle Basse-Normandie », il nous invite « à venir déguster les glaces de Martine Lambert et les pâtisseries de Charlotte Corday ».« S’arrêter, se poser », le temps d’une escale, dans cet endroit où « j’ai trouvé une forme de tranquillité, cette source indispensable à l’engagement ».

La « reine des plages » de la Côte Fleurie
Ce qui fait la renommée de Trouville-sur- Mer, aujourd’hui ? La côte et ses maisons somptueuses, comme la Villa Montebello, devenue musée en 1972, et la non moins célèbre Villa des Flots, qui accueillit la famille Eiffel. Pour Patrick Danesi, la promenade des planches « Savignac » est une irrésistible invitation à la flânerie.

Village de pêcheurs
« Les plus belles impasses, les plus beaux passages ? Toutain, Bachelet, mais aussi les rues Desseaux, Guillaume Le Conquérant, Berthier et Ecores Bienvenue, commente Patrick Danesi. Regardez ces maisons si étroites, faites de briques blanches ou rouges et ce contraste avec le ciel. » Un conseil… précieux : venez très tôt le matin, avant l’afflux des « Parisiens et autres touristes migrateurs ».

De renommée nationale… le « maquereau de Trouville »
Labélisé depuis 2015, il est pêché de manière artisanale. Glacé immédiatement par le mareyeur, on le trouve sur les étals partout en France dans les 24 heures (maximum) qui ont suivi sa prise. « Célèbre pour sa qualité et sa fraîcheur… jusqu’à Rungis ! » renchérit, fièrement, Patrick Danesi.

Le marché « made in Normandie »
Tous les mercredis et dimanches matin, le marché s’étire du pont des Belges à la halle aux poissons où l’on ne vous sert que des produits « tout juste arrivés de la mer » : coquilles Saint-Jacques, maquereaux, soles, crevettes grises et fruits de mer. Pour les produits bio, rendez-vous les samedis matin pour « redécouvrir les vraies saveurs gustatives… made in Normandie ! »

Deauville… à 5 minutes !
« Sur un petit air de Venise », le bac exécute son incessant va-et-vient entre Trouville et Deauville. Rendez-vous quai Albert 1er. Ouvert de mars à septembre, les weekends et les vacances scolaires – tarifs : 1,20 €/0,50 € pour la passerelle et 1,20 € pour les poussettes et vélos.

Des idées de sorties en mer ?
Sur le François Monique : sorties en mer jusqu’en septembre, pour revivre l’expérience du métier de pêcheur sur cet ancien bateau de travail datant de 1935. Tarif : 15 €/sortie – tél. : 06 83 21 90 97. En chaloupe à bord du P’tit Loulou : découverte des ports et marinas de Deauville et de Trouville. Tarifs : 7 €/adulte – 5 €/enfant – tél. : 06 34 36 08 65.

Petit tour au grand Casino
Baies en arcade, oeils-de-boeuf, frontons curvilignes sur la façade. Style colonial avec palmiers dorés, meubles acajou et lustres rococo à l’intérieur. Puis viennent l’atmosphère électrique des machines à sous et le salon des jeux de table. Sans oublier la discothèque et la salle dîner et spectacle : à l’affiche actuellement, Cabaret circus, l’histoire d’une fabuleuse rencontre entre les arts du cirque et le music-hall. Tarif : à partir de 57 €. Plus d’info : www.casinosbarriere.com/fr/trouville.html

Des « 4 chats »… aux « Docks »
« L’adresse les 4 chats se situe juste derrière mon cabinet, l’endroit fourmille de créativité ! » Côté bar, restaurant ou villa, il s’y passe toujours quelque chose… Humainement, artistiquement, gastronomiquement : il suffit d’oser, de pousser la porte ! Autre lieu fétiche, très apprécié de Patrick Danesi : bar à tapas et bar à vins, les Docks, qui a récemment participé à l’émission L’addition s’il vous plaît (TF1).
Plus d’info : www.les4chats.com et www.facebook.com/Les-Docks-Trouville-sur-Mer-826935994107371/

« En voiture de collection »
Patrick Danesi aime faire escale à Honfleur et se perdre dans ses environs à la découverte de l’église Saint-Hélier de Beuzeville, des somptueuses verrières du maître François Décorchemont. « Vous pouvez suivre les pas de Guillaume le Conquérant, découvrir l’abbaye Notre-Dame de Grestain, faire un détour à Saint-Sulpice de Grimbouville pour voir la maison médiévale et ses marais. À bord d’une voiture de collection… frissons garantis ! »

Le phare de Fatouville-Grestain
Construit au XIXe siècle pour guider la navigation en baie de Seine, haut de 132 m, il est classé monument historique. Transformé en chambres d’hôtes, il offre l’une des vues les plus impressionnantes sur le pont de Normandie, l’estuaire et Le Havre. À partir de 63 € la nuit. Plus d’info : www.pharedefatouville.fr

Les maisons Satie à Honfleur
C’est un parcours scénographique et musical en hommage au musicien et compositeur normand Érik Satie, artiste complet du XXe siècle qui s’adonna à la littérature et à la peinture, collabora avec les plus grands peintres (Picasso, Picabia, Braque, Cocteau, René Clair) et exerça son influence sur des artistes aussi prestigieux que Debussy, Ravel ou Stravinsky. Plus d’info : www.musees-honfleur.fr

Categorie: