Sur les rivages de la Loire avec le Docteur Jean Ayoub

découverte : une ville, une région
@fotolia_la_Loire

« Ça n’a pas été facile pour moi de quitter Nîmes, la Méditerranée, se confie le Dr Ayoub. Mais quand le CHU de Tours m’a offert un poste en qualité de titulaire, je n’ai pas hésité une seconde. » Il s’installe alors avec sa famille à Chambray-lès-Tours, à quelques minutes du centre hospitalier. Heureux de pouvoir exercer son métier pleinement, « dévoué à sa cause », il s’attache à ses patients, « à tous ces gens qui comptent véritablement sur vous ». Le temps fait son oeuvre. Pour cet érudit qui aime l’histoire avec un grand « H », l’architecture et la beauté des paysages, le Val de Loire reste une destination de choix. « Le vieux Tours est un quartier charmant, les châteaux de Chambord, de Chenonceau et Villandry sont majestueux ! » Et puis, il y a la Loire, « ce fleuve grandiose, fascinant, immensément sauvage », comme un appel à prendre le large. Ce qu’il fait tous les ans : destination les États-Unis. Éditeur associé du Journal of Ultrasound in Medecine, Jean Ayoub organise un colloque annuel, l’occasion de parcourir les grands espaces américains, « le troisième pays de mon coeur après le Maroc et la France ».
Classée au patrimoine de l’UNESCO
« Nous avons la chance d’avoir ce grand et beau fleuve, véritable trésor ornithologique, raconte avec émotion Jean Ayoub. Il est un fil conducteur entre l’histoire ancienne, le XVIe siècle, la Renaissance, les châteaux, les vignes à flanc de coteaux, le commerce florissant… et son inscription au patrimoine mondial au début des années 2000 ! » Sur les bords de la Loire, Jean Ayoub aime emprunter le chemin de randonnée à vélo en famille pour « un dépaysement garanti et des moments de partage uniques ». « À chaque fois, c’est comme une parenthèse, un nouveau voyage… la promesse de nouvelles découvertes. »
« Chambord, là où je me suis marié »
Souvenir ému. En 1987, alors tout jeune médecin, il se marie dans les jardins classiques de Chambord. « Un moment inoubliable ! » Il aime revenir en famille contempler ce joyau du XVIe siècle.
villandry_fotolia_13464480.jpgDe Villandry à Amboise
« Si vous aimez les jardins et les potagers à la Française, vous ne pouvez pas passer à côté de Villandry ! Insiste-t-il. Évidemment, le château royal d’Amboise reste un incontournable, avec la chapelle où repose Léonard de Vinci… Sans oublier le Clos Lucé où cet immense artiste et génie italien demeura. Les enfants se font une joie de découvrir ses inventions grandeur nature, imaginées du temps de la Renaissance. »
chenonceau_fotolia_87666207.jpg« Chenonceau… juste après Versailles »
« C’est le deuxième château le plus visité de France, si mes informations sont exactes. Enjambant le Cher, Chenonceau est un chef-d’oeuvre d’architecture : venez à l’automne, lorsque les rayons du soleil sont plus dociles et que les couleurs or et jaunes deviennent incomparables…»
Côté restaurants ?
« En Val de Loire, les auberges sont légion. À Villandry, je ne peux que vous inviter à pousser la porte du Cheval rouge, et à Bléré celle du Cheval blanc. La cuisine y est abordable et généreuse… Mais si vous voulez vous faire véritablement plaisir – moyennant un budget plus conséquent –, je vous donne rendez-vous sans aucune hésitation à la table gastronomique The Goat, à Sainte-Maure de Touraine. »
Côté musées…
Le Docteur vous conseille le musée de Balzac pour une parenthèse littéraire, ainsi que le musée du compagnonnage. « La vie, le parcours des compagnons, l’apprentissage des gestes, la maîtrise des outils, l’amour du travail bien fait, la transmission : autant de valeurs en lien avec les valeurs de la médecine, souligne Jean Ayoub. Pour atteindre la perfection, il faut aimer son métier, avec humilité. La rigueur du geste demande une certaine noblesse d’esprit, d’autant plus lorsqu’il s’agit de sauver une vie. »
Lorsque Tours écrit l’histoire avec un grand « H »
Maisons à colombages, rues pavées, petites échoppes très bien achalandées… « Le vieux Tours est à la fois beau, vivant et charmant, s’enthousiasme Jean Ayoub. La rue Colbert est jalonnée de petits restaurants très sympas où l’on mange bien pour pas cher, comme “Les petites boucheries” ou le “Casse Cailloux” ». Prenez le temps de visiter l’Opéra, la basilique Saint-Martin reconnaissable à son dôme et à ses ornements, la cathédrale Saint-Gatien dont la construction s’est étalée sur plus de quatre siècles… « Ici, tout vous ramène à l’histoire avec un grand “H”, Tours se rêve en capitale des châteaux de France. Les Tourangeaux vivent aussi avec ce passé prestigieux : il faut savoir se plier à ses moeurs, se fondre dans cette authenticité. »
place_plumereau_fotolia_44536300.jpgDe la place Plumereau aux bords de Loire
Surnommée la « Place Plume » par les locaux, la place Plumereau s’anime à la tombée de la nuit où se retrouvent musiciens et artistes de rue. Dans cette ambiance festive, les gens n’hésitent pas à danser au milieu des bars et restaurants. En longeant les petites rues, vous pouvez descendre jusque sur les bords de Loire et tomber sur la Guingette de Tours. Le matin, si vous aimez faire le marché, direction la place des Halles et son marché couvert, « l’occasion de goûter les rillettes de Tours et de redécouvrir la saveur des produits locaux de saison issus des meilleurs jardins de la région ».
Quelques adresses où bien dormir…
• Au domaine des Bidaudières, au coeur du vignoble de Vouvray, dans les chambres d’hôtes d’une ancienne propriété viticole du XVIIIe siècle. Plus d’info : www.bidaudieres.com
• Près de Chambord, en bordure de Loire, bienvenue au château de Colliers, familial et authentique, où l’accueil en chambres d’hôtes de charme est une tradition. Plus d’info : www.chateau-colliers.com
• Entre Blois et Orléans, au château de la Touanne, demeure du XVIIe siècle, le logis principal propose cinq chambres d’hôtes avec piscine chauffée… au coeur du verger. Plus d’info : www.chateau-latouanne.com

L’astruce de l'ACMF : demandez un greeter !
Ils sont bénévoles, ils aiment leur ville, leur région et partagent leur passion avec vous. Nés il y a une dizaine d’années à New York et dans les grandes villes américaines, basés sur l’échange, l’accueil et la gratuité, les greeters sont légion en Touraine. Quelques jours avant votre week-end, rendez-vous sur le site Internet www.tours-greeters.fr. Cliquez sur « faire une demande de visite ». Saisissez vos coordonnées et laissez un message en indiquant vos envies de balades. Vous pouvez sélectionner un ou plusieurs greeters avec qui vous aimeriez partager cette expérience.

Categorie: