Audi Q2 : essai avec le Dr Ruhomoly

un SUV très urbain
photo@essaiQ2_DR

Le Dr Ruhomauly a essayé pour vous le nouveau petit SUV d’Audi. Une marque qu’apprécie déjà cet ophtalmologiste, propriétaire (entre autres véhicules) d’un modèle Q7. Que pense-t-il de son « petit frère » ? Par Jérôme Guet, avec la collaboration du Dr Mohammad Hessan Ruhomauly – Photos DR

Présentation et design
L’avis du Dr Ruhomauly : « Les lignes de ce Q2 sont équilibrées, mais je n’aime pas trop les feux arrière carrés et le fait qu’ils soient protubérants par rapport à la carrosserie. Je préfère les carrosseries lisses, sans arêtes, comme celle de mon Q7, mais c’est juste une question de goût ! En revanche, j’aime bien les grandes jantes peintes [de série sur cette version Design Luxe, NDLR] et la partie avant qui fait très Audi. La planche de bord est bien dessinée, mais il est dommage que l’écran central soit fixe, se détache du reste et ne soit pas intégré dans le tableau de bord. Pour moi, c’est un détail rédhibitoire.»
L’avis de l’expert : Bâti sur la plateforme technique MQB de la nouvelle A3, le Q2 affiche un gabarit dans les canons du genre, avec 4,19 m de longueur. À comparer aux 3,97 m de l’A1 et aux 4,29 m de la Mini Countryman. On remarque la présence d’une « blade » (en langage Audi) au niveau du montant « C », une sorte de custode laquée censée donner au toit un effet flottant, mais qui réduit la visibilité de trois quarts arrière. La finition est remarquable, comme toujours chez Audi, et l’équipement complet sur cette finition haut de gamme Design Luxe.

Confort/Modularité
L’avis du Dr Ruhomauly : « La voiture est confortable, mais je trouve que le bruit du moteur est trop présent dans l’habitacle. Les réglages manuels du siège ne sont pas toujours évidents à manipuler. Il faut dire que je suis habitué au “tout électrique” de mon Q7 ! L’habitabilité est bien sûr moindre que dans celui-ci, mais elle reste correcte. La banquette arrière est suffisante pour deux enfants, à condition qu’ils ne soient pas trop grands. Quant au coffre, il fait dans le classique et j’apprécie de trouver une roue de secours, même de type galette, sous le plancher. »
L’avis de l’expert : Connaissant les choix d’Audi en matière de conception d’habitacles, on pouvait craindre le pire en habitabilité. Crainte évanouie une fois à bord. Le Q2 offre beaucoup d’espace à l’avant, suffisamment à l’arrière vu le gabarit de l’auto, et le bon confort de l’assise de la banquette compense la relative verticalité de son dossier. Le coffre aux formes régulières affiche une contenance correcte de 405 litres, portée à 1 050 litres dossier rabattu. À noter qu’en disposant le plancher de coffre au 2e cran, on obtient un plancher de chargement presque plat.

Agrément de conduite
L’avis du Dr Ruhomauly : « Le moteur est nerveux, il a du répondant dès qu’on le sollicite et c’est très agréable. De même, la boîte automatique est rapide, et son mode Sport la met bien en valeur. Le Q2 est très stable, même quand on le mène rapidement. Le seul point critiquable, selon moi, c’est la direction que je trouve moins douce et moins progressive que celle de mon Q7. Sinon, c’est un véhicule agréable et facile à conduire. Quant à la transmission 4x4 [de série avec le TDI 190 ch, NDLR], c’est un vrai avantage, que j’ai déjà pu apprécier sur la neige avec mon Q7. »
L’avis de l’expert : Sur la route, le Q2 se montre performant, surtout avec cette motorisation TDI 190 ch accouplée à la transmission quattro. Doté d’une direction très directe (un tour de volant de butée à butée à partir du point milieu) et virant parfaitement à plat, le Q2 se révèle à la fois vif et plaisant. Le train arrière 4 bras, réservé à la version quattro, n’est pas pour rien dans ces résultats. En revanche, l’amortissement est ferme. On relève par ailleurs un rayon de braquage médiocre, pénalisant lors des manoeuvres. Pour un SUV se voulant urbain, c’est dommage.

Bilan
L’avis du Dr Ruhomauly : « Vu sa taille, le Q2 est à mes yeux un véhicule plus urbain que routier, même si son moteur très nerveux permet d’abattre des kilomètres dans de bonnes conditions. Pour moi, les principaux défauts du véhicule sont le “feeling” de sa direction, le manque d’insonorisation de son moteur et l’écran central fixe qui ne se rétracte pas quand on coupe le contact. Mercedes aussi a été critiqué pour ce système et envisage de revenir à l’écran intégré sur certains de ses modèles. Sinon, c’est un véhicule très agréable à conduire et bien présenté. »
L’avis de l’expert : Avec le Q2, Audi apporte quelques évolutions sensibles au style « maison », mais sans aller jusqu’à casser les codes. La clientèle traditionnelle suivra donc sans broncher, d’autant qu’Audi a particulièrement soigné la présentation et le comportement routier. Restent quelques lacunes étonnantes sur un véhicule se voulant avant tout urbain, comme le rayon de braquage et la visibilité de trois quarts arrière. Quant aux tarifs, ils sont dans le haut de la fourchette. Sur ce plan aussi, la clientèle fidèle ne sera pas dépaysée !

Un grand merci à Audi Bauer Paris pour le prêt de l’Audi Q2 TDI 190 quattro S tronic. Audi Bauer Paris met à votre disposition cinq concessions exclusives Audi à Paris et en Île-de-France. Contact et accueil privilégiés pour les membres de l’ACMF au 06 70 27 22 90 – thierry.tanfin@bauerparis.fr

les tarifs
Version essayée (finition Design Luxe) :
Q2 2.0 TDI 190 ch quattro S tronic 7 (diesel)
Base : 34 800 E - Sport : 37 600 E
Design : 37 600 E - Business line : 38 600 E
S line : 41 000 E - Design Luxe : 43 400 E

Principales concurrentes
Une seule concurrente directe : Mini Countryman 2.0 D 190 ch ALL4 BVA : à partir de 37 400 €; Une alternative : Jeep Renegade 2.0 Multijet 170 ch BVA 4x4 : à partir de 33 650 €

+ : Performances et Tenue de route
- : Insonorisation moteur, Écran central fixe, non intégré