Essai du Suzuki Vitara avec le Dr Bougha

essai auto Suzuki Vitara
essai de la SuzukI Vitara par le Dr Bougha
@thomas_riaud_essa_Suzuki_dr_bougha

Suzuki, spécialiste du petit 4x4, a transformé en 2015 son rustique tout-terrain Vitara en un SUV compact bien dans l’air du temps. C’est en version diesel de 120 ch que notre adhérent a pu l’essayer…

PRÉSENTATION ET DESIGN
• L’avis du Dr Jean-Jacques Bougha : « Ce Vitara est bien dessiné et agréable à la vue bien qu’il soit à mon goût trop classique en apparence comparé à un Range Evoque ou un Audi Q3. Et je ne rattache pas forcément ce design à Suzuki. Quant à l’intérieur, je le trouve assez basique, avec le recours à trop de plastiques rigides. Ça manque de plastiques moussés et de pièces chromées. À bord, la sellerie fait chic, mais il s’agit ici d’une série spéciale ! »
• L’avis de l’expert : Il y a encore peu de temps, l’intégralité de la gamme Suzuki était axée sur d’authentiques 4x4. Mais les temps changent, et l’heure est aux SUV, ces engins « multicartes » à la carrosserie de break mariant les qualités dynamiques d’une berline à des capacités d’évasion. C’est ce grand écart que réalise avec un certain talent ce Vitara, mais à vouloir plaire au plus grand nombre sur de nombreux continents, il manque de personnalité malgré une offre étendue au niveau de la personnalisation. Quant à la présentation intérieure, elle va à l’essentiel, mais sans fioritures. Des plastiques moussés seraient bienvenus…

CONFORT/MODULARITÉ
portrait_dr_en_vitara_005.jpg• L’avis du Dr Jean-Jacques Bougha : « L’assise haute, profonde et large est parfaite, et il y a beaucoup de place à l’avant. En revanche, c’est plus étriqué à l’arrière. Il vaut mieux considérer ce SUV comme un vrai 4 places que comme un 5 places. La garde au toit est généreuse et le toit vitré bien intégré. Et si la modularité est suffisante pour le quotidien, elle reste trop basique pour une famille nombreuse en vacances. Ce Vitara est parfait pour la ville. »
• L’avis de l’expert : Bien que moins spacieux que le Grand Vitara qu’il remplace, ce Vitara apparu en 2015 n’en reste pas moins habitable malgré ses 4,18 m de long. Mais il est certain que l’adoption d’une banquette coulissante, même en option, aurait permis de gagner en modularité aux places arrière. Et en matière d’habitabilité, seul un monospace en offrira plus pour ce gabarit. Enfin, il offre des prestations routières bien plus convaincantes que son prédécesseur, sans pour autant nuire au confort.

AGRÉMENT DE CONDUITE
• L’avis du Dr Jean-Jacques Bougha :
« Je retrouve l’agrément de ma S80 mais en mieux… et en neuf ! Je regrette en revanche que certaines alertes soient trop intrusives, comme le franchissement de ligne qui est ici tactile, en émettant des vibrations assez perturbantes. Sinon, l’auto est très silencieuse et on n’a pas l’impression de conduire un diesel, ni de rouler vite. Ce moteur D4 est suffisant, sauf peut-être en relances. Le D5 de 235 ch doit être mieux calibré. »
• L’avis de l’expert : S’il nous paraît exclu d’opter pour le D3, trop modeste avec seulement 150 ch pour déplacer efficacement une telle masse, ce D4 de 190 ch représente un bon compromis entre performances et sobriété (7,5 l/100 km). Voilà sans doute pourquoi Volvo n’a pas retenu ce D3 pour équiper sa déclinaison Cross Country, par nature plus lourde avec sa transmission intégrale. Problème : le tarif démarre haut, à 60 950 €, et atteint même sur notre version haut de gamme 69 060 € !

portrait_dr_en_vitara_032.jpgBILAN
• L’avis du Dr Jean-Jacques Bougha :
« C’est objectivement une bonne voiture, mais son design trop consensuel ne lui permet pas assez de se démarquer. Honnêtement, rien ne sort du lot, que ce soit le look, l’habitacle ou le moteur. Je trouve que le rapport qualité/ prix n’y est pas. »
• L’avis de l’expert : Le Dr Bougha a raison sur le fait que ce Vitara n’a rien d’un achat “coup de coeur”, ses prestations d’ensemble étant dans la moyenne, sans plus. Mais s’il est humain de toujours trouver une voiture trop chère, ce Vitara est pourtant bien placé en rapport prix/prestations, y compris cette série limitée qui bénéficie d’une sellerie cuirtissu, d’un toit panoramique, d’un écran tactile avec GPS, des sièges chauffants, etc. Et en montagne, sur sol enneigé, ce Vitara fait la différence sur la concurrence !

LES TARIFS (EN TTC)
Version essayée : Suzuki Vitara 1.6 DDiS « Copper Edition » (450 exemplaires) : 27 390 E

PRINCIPALES CONCURRENTES
- Dacia Duster 4x4 1.5 dCi 110 ch : à partir de 18 150 €
- Fiat 500X 1.6 Mjt 120 ch : à partir de 22 990 €
- Nissan Qashqai 1.5 dCi 110 ch : à partir de 25 050 €

LES PLUS
- Rapport prix/prestations favorable
- Vraie polyvalence
- Fiabilité réputée

LES MOINS
- Ligne quelconque
- Finition légère
- Réseau encore maigre

Texte et photos Thomas Riaud