Essai Volvo V90 Cross Country avec le Dr Mendelsberg

essai auto Volvo V90 XC
essai volvo V90 XC
@thomas_riaud portrait du Dr Mendelsberg

Le Dr Maurice Mendelsberg est un fidèle de la marque Volvo, et c’est donc avec un plaisir non dissimulé qu’il a pris pour nous le volant du nouveau break V90 dans sa déclinaison baroudeuse Cross Country…
Par Thomas Riaud, avec la collaboration du Dr Maurice Mendelsberg – Photos T. Riaud

PRÉSENTATION ET DESIGN
• L’avis du Dr M. Mendelsberg : « Autant vous le dire : je n’aime pas les breaks ! Je préfère les berlines, plus jolies à mes yeux. Mais j’avoue que ce V90 Cross Country est particulièrement élégant, notamment la face avant, sublime avec cette calandre gourmande et ces phares perçants. Et l’arrière n’a plus rien à voir avec l’aspect brut des anciens breaks Volvo. La seule chose qui me ferait hésiter avec la berline S90 est que Volvo ne la propose pas en Cross Country. Or je fais beaucoup de montagne, et rouler à bord d’une auto dotée d’une transmission intégrale est sécurisant pour moi. »
• L’avis de l’expert : Volvo est LE spécialiste du break depuis plusieurs décennies, et se priver de cette déclinaison, c’est passer à côté de nombreuses années d’expertise ! Et puis franchement, ce nouveau V90 n’a plus rien à voir avec les anciens breaks. Plus pratique au quotidien qu’une berline, le break Volvo est une institution, sublimée dans cette variante tout-chemin Cross Country. Et à la revente, un break Volvo cotera toujours plus que sa déclinaison berline…

CONFORT/MODULARITÉ
• L’avis du Dr M. Mendelsberg : « Rouler à bord d’un tel engin, c’est l’adopter ! Je vais avoir du mal à retrouver ma vieille S80. Ce V90 XC est très confortable, au niveau des suspensions bien sûr, mais aussi avec ses sièges en cuir massants et ventilés, pouvant se régler électriquement dans toutes les positions. Mon seul regret est cet écran tactile qui, bien que très lisible et intuitif, gère à mon sens trop de fonctions essentielles, ce qui nuit à la concentration en roulant. »
• L’avis de l’expert : Cette déclinaison Cross Country, bien que surélevée, offre le meilleur des deux mondes : un confort et des aptitudes de SUV, avec une position de conduite surélevée et un dynamisme de berline. À l’instar de nombreux autres constructeurs, Volvo fait le pari du « tout numérique » en implantant un écran tactile géant en guise de « cerveau » de la voiture. Il aurait été judicieux de ne pas piloter les fonctions les plus vitales, comme la climatisation. Des raccourcis, accessibles par de simples boutons, permettraient de gagner en praticité… et donc en
sécurité.

AGRÉMENT DE CONDUITE
• L’avis du Dr M. Mendelsberg : « Je retrouve l’agrément de ma S80 mais en mieux… et en neuf ! Je regrette en revanche que certaines alertes soient trop intrusives, comme le franchissement de ligne qui est ici tactile, en émettant des vibrations assez perturbantes. Sinon, l’auto est très silencieuse et on n’a pas l’impression de conduire un diesel, ni de rouler vite. Ce moteur D4 est suffisant, sauf peut-être en relances. Le D5 de 235 ch doit être mieux calibré. »
• L’avis de l’expert : S’il nous paraît exclu d’opter pour le D3, trop modeste avec seulement 150 ch pour déplacer efficacement une telle masse, ce D4 de 190 ch représente un bon compromis entre performances et sobriété (7,5 l/100 km). Voilà sans doute pourquoi Volvo n’a pas retenu ce D3 pour équiper sa déclinaison Cross Country, par nature plus lourde avec sa transmission intégrale. Problème : le tarif démarre haut, à 60 950 €, et atteint même sur notre version haut de gamme 69 060 € !

BILAN
• L’avis du Dr M. Mendelsberg : « Le bilan est très positif ! J’ai adoré les dernières innovations technologiques, comme l’affichage tête haute, pratique à l’usage, mais aussi l’ergonomie générale, excepté la “tablette” qui pilote trop de fonctions. Et puis, quel confort ! Cette auto est parfaite pour voyager sans fatigue. Après, si l’on veut une version bien équipée, je trouve que les prix flambent vite, au point de flirter avec ceux d’une allemande. Je vais donc attendre qu’elle vieillisse un peu, et je l’achèterai d’occasion… en berline ! »
• L’avis de l’expert : La Volvo V90 XC D4 propose une rare polyvalence, en offrant un luxe de limousine, le dynamisme de conduite d’une berline, la frugalité d’une citadine, la praticité d’un break et les capacités d’évasion d’un SUV. En clair, cette Volvo élégante et racée est un vrai « couteau suisse » automobile, qui sait tout faire ! Son seul vrai « défaut » reste ses prix, trop prétentieux, qui évoquent plus une allemande coiffée d’une étoile au bout du capot qu’une Volvo…

LES TARIFS (en TTC)
Version essayée : Volvo V90 Cross Country Luxe D4 AWD Geartronic 8 : 69 060 E

PRINCIPALES CONCURRENTES
- Audi A6 Allroad quattro 2.0 TDI 190 Design Luxe S tronic : à partir de 54 550 €
- Volkswagen Passat Alltrack 2.0 190 DSG : à partir de 44 550 €
- Mercedes E All Terrain 220d : à partir de 62 500 €

LES PLUS
- Ligne sublime
- Polyvalence rare
- Confort – présentation intérieure

LES MOINS
- Tarif dissuasif
- Encombrement en ville
- Écran tactile gérant trop de commandes