Fonds en euros et assurance-vie : toujours un bon placement ?

L’assurance-vie est le placement financier de référence et nombre de professionnels de santé détiennent cette solution au sein de leur patrimoine. La raison : les fonds en euros de ces contrats ont offert probablement le meilleur couple rendement / risque
primonial_fonds en euros
photo@fotolia

Petit tour d’horizon des fonds en euros.
Présent dans chaque contrat d’assurance-vie, le fonds en euros est un support d’investissement représentant un placement sécuritaire pour l’assuré, ne revêtant aucun risque de perte en capital et offrant un potentiel de performance attractive. Depuis plusieurs années, les rendements des fonds en euros se réduisent inexorablement. Pour 2016, les compagnies d’assurances tablent sur un taux de rendement moyen inférieur à 2% net alors qu’en 2008 il était encore de 4%(1).Fabriquer de la performance sans exposer son capital au risque de perte relève donc aujourd’hui du prodige, tant le rendement des produits de taux, sur lesquels sont majoritairement investis les fonds en euros, est faible.

Faut-il pour autant remettre en cause vos contrats d’assurance-vie ?
Rappelons tout d’abord que les contrats d’assurance-vie offrent d’indéniables atouts en matière de gestion de patrimoine. La fiscalité de l’assurance-vie sur les plus-values présente plusieurs avantages, dans le cadre d’une valorisation d’un patrimoine financier. Le capital reste disponible à tout moment avec la souplesse de choisir entre une avance (non fiscalisée) ou un retrait (fiscalisé uniquement sur la quote-part des intérêts inclus dans le retrait, à un taux dégressif en cas d’option pour le Prélèvement Libératoire Forfaitaire selon l’ancienneté du contrat(2)). L’assurance-vie propose aussi une grande souplesse en matière d’organisation de la transmission du capital. Grâce à une désignation sur-mesure des bénéficiaires et à la répartition du capital à transmettre, à travers la clause bénéficiaire, ce contrat répond aux attentes successorales du souscripteur et peut s’adapter précisément à sa situation familiale. Fiscalement, chaque bénéficiaire profite d’un abattement de 152 500 €(3), quel que soit le lien de parenté avec l’assuré. Pour toutes ces raisons, et bien d’autres encore, l’assurance-vie doit faire partie intégrante de votre organisation patrimoniale.

Comment faire de l’assurance-vie un placement patrimonial le plus rentable possible ?
Deux axes majeurs peuvent être envisagés : sélectionner les fonds en euros nouvelle génération les plus pertinents, et ne pas hésiter à diversifier votre allocation.
• Alternatifs aux fonds en euros traditionnels, les fonds en euros « nouvelle génération » proposent le meilleur des deux mondes : une protection totale du capital net investi, assortie d’un effet cliquet (les intérêts versés sont définitivement acquis) ainsi qu’un potentiel de rendement accru par le développement de partis-pris de gestion forts et innovants. Ces fonds « nouvelle génération » vous permettent de choisir non pas entre rendement et sécurité, mais entre différents modes de gestion, afin de répondre au mieux à vos enjeux patrimoniaux de valorisation et de sécurité du capital. Notons notamment la très belle performance des fonds en euros immobiliers, peu présents dans l’offre des assureurs mais générant des rendements potentiels assez réguliers sur le moyen terme, car s’inscrivant dans des cycles longs. Par exemple, Sécurité Pierre Euros, le fonds en euros du contrat Sérénipierre distribué par Primonial, a délivré un rendement de 4%(4) net avant prélèvements sociaux en 2015 (contre 2,3% pour le marché).
La diversification au sein même de votre contrat offre également de belles opportunités de performances. Elle passe par l’investissement en d’unités de compte (UC) au sein de votre contrat, en complément du fonds en euros. Représentatives de fonds investis sur les marchés financiers, elles sont plus ou moins volatils selon qu’elles sont à dominante actions ou obligations. Votre allocation devra dépendre de votre profil d’investisseur et du niveau de risque que vous souhaitez prendre, la valeur des UC n’étant pas garantie par les assureurs, contrairement à celle des fonds en euros.

Primonial : SAS au capital de 173 680 €. Siège social : 15/19 avenue de Suffren 75007 Paris. 484 304 696 RCS Paris. Société de conseil en gestion de patrimoine. Société de courtage d’assurances, inscrite à l’ORIAS sous le n° 07 023 148.

(1) Source FFSA (2) 35% entre 0 et 4 ans, 15% entre 4 et 8 ans, 7,5 % au-delà après déduction de 4 600 € pour une personne seule, 9 200 € pour un couple. Auquel il faut ajouter les prélèvements sociaux ; (3) Tous contrats confondus, pour les versements effectués avant les 70 ans de l’assuré. ; (4) Sérénipierre est un contrat d’assurance-vie assuré par Suravenir. Rendement net de frais annuels de gestion, hors prélèvements sociaux et fiscaux et hors frais éventuels liés aux garanties optionnelles en cas de décès. Les rendements passés ne préjugent pas des rendements futurs. Chaque versement doit comporter 50 % minimum en unités de compte.

Categorie: