Opéra : les rendez-vous de la rentrée

orchestre ONPL
@orchestre ONPL

Arnaud Kientz, chanteur lyrique, professeur de chant et conférencier vous invite à l’opéra pour la rentrée. Découvrez sa sélection !

La Damnation de Faust de Berlioz
Cité des Congrès de Nantes Les 19 et 21 septembre
Centre de Congrès d’Angers Les 15 et 17 septembre

La Damnation de Faust, « légende dramatique en quatre parties » d’Hector Berlioz, est un ouvrage hybride qui a pour habitude de donner du fil à retordre aux metteurs en scène quand les maisons d’opéra se décident de le programmer. Sorte de poème symphonique pour grand orchestre et choeur d’envergure, l’oeuvre révèle toute sa force en version de concert. Le rôle de Faust est un des plus ardus du répertoire français du fait de sa complexité d’écriture à la fois large, légère et extrêmement tendue avec un aigu sollicité à la fois forte ou piano. Le ténor américain Michael Spyres, habitué des répertoires les plus exigeants, s’avère un choix idéal pour le rôle-titre. Les forces de l’Orchestre national des Pays de la Loire (ONPL) ne manqueront pas de l’accompagner avec le talent qui est le leur.
Tarifs : de 20 à 32 €
Plus d’info : www.onpl.fr/concert/la-damnation/

La Favorite de Donizetti
Opéra de Marseille - Du 13 au 21 octobre

Fidèle à sa politique de programmation du grand répertoire belcantiste, l’Opéra de Marseille nous propose la version française de La Favorite de Gaetano Donizetti. L’ouvrage, en son temps pilier du répertoire surtout dans sa version italienne, se fait plus rare, sans doute du fait de la difficulté à trouver une titulaire à même de défendre le rôle-titre écrit pour la cantatrice Rosine Stoltz réputée entre autres pour la longueur de sa voix. C’est à Clémentine Margaine qu’échoit le rôle de Léonore. La jeune mezzo française, forte de son récent succès en Carmen à l’Opéra Bastille, continue de se produire en France pour notre plus grand plaisir. Sa voix à la fois souple, chaude et ample, à l’aigu sûr et percutant, s’épanouira avec facilité dans la tessiture écrite par Donizetti.
Tarifs : de 13 à 75 €
Plus d’info : opera.marseille.fr/programmation/opera/la-favorite

 

Concert exceptionnel « Il Pirata » de Bellini
Opéra de Bordeaux - Le 6 novembre

L’Opéra de Bordeaux a choisi de rendre hommage à Maria Callas à l’occasion des 40 ans de sa disparition en programmant un ouvrage rare : Il Pirata de Bellini, la diva grecque s’étant fait une spécialité de remettre au goût moderne des chefs-d’oeuvre oubliés du bel canto romantique italien. C’est à la jeune Joyce El-Khoury de défendre le rôle exigeant d’Imogene. Parallèlement, Sonya Yoncheva, en compagnie du pianiste Antoine Palloc, offre un récital emblématique du répertoire de l’illustre soprano. En regard des événements musicaux, une exposition de 35 photographies exceptionnelles de la diva faisant partie de la collection personnelle de Paris Match est inaugurée au Grand-Théâtre le 23 septembre.
Tarifs : Il Pirata : de 8 à 110 € ; Récital Yoncheva : de 8 à 80 €
Plus d’info : www.opera-bordeaux.com/en/node/6860 et www.opera-bordeaux.com/recital-sonya-yoncheva-6900

Don Giovanni de Mozart
Opéra National de Lorraine - Du 29 septembre au 10 octobre

C’est avec Don Giovanni, surnommé l’opéra des opéras, que Nancy ouvre sa nouvelle saison lyrique. Créé à Prague, l’ouvrage doit aussi sa renommée au film de Joseph Losey (1979) l’ayant rendu accessible au grand public avec l’exceptionnel Ruggero Raimondi en héros carnassier. Jean-François Sivadier, salué par la critique pour sa Traviata aixoise avec Natalie Dessay, met en scène une distribution jeune et équilibrée placée sous la direction du directeur musical de la maison, le chef israélien Rani Calderon, d’où se démarque le duo contrasté maître/valet servi par les talentueux Andrè Schuen et Nahuel Di Pierro.
Tarifs : de 10 à 75 €
Plus d’info : http://www.opera-national-lorraine.fr/programme/don-giovanni

Pelléas et Mélisande de Debussy
Opéra de Paris Bastille - Du 19 septembre au 6 octobre

L’Opéra National de Paris a choisi d’effectuer sa rentrée avec une reprise de qualité du chef-d’oeuvre de Claude Debussy : Pelléas et Mélisande. L’univers épuré de Bob Wilson se
met au service de l’intimité de ce drame écrit par Maeterlinck. Wilson réalise certainement là l’un de ses plus grands succès à l’opéra avec Madame Butterfly. Son esthétique va servir d’écrin au Pelléas du baryton canadien Étienne Dupuis, dont la voix naturelle est idéale pour servir la ligne et la tessiture aiguë du rôle ainsi qu’à la meilleure Mélisande du moment : Elena Tsallagova. Leurs scènes communes devraient proposer des sommets musicaux. Ils sont entourés de l’Arkel et de la Geneviève de luxe, interprétés respectivement par Franz-Josef Selig et Anna Larsson.
Tarifs : de 5 à 150 €
Plus d’info : www.operadeparis.fr/saison-17-18/opera/pelleas-et-melisande

Don Carlos de Verdi
Opéra de Paris Bastille - Du 10 octobre au 11 novembre

Déjà proposé 30 ans auparavant pour l’ouverture de la saison de l’Opéra de Paris, jadis au Palais Garnier, Don Carlos retrouve sa version originale en français et en cinq actes pour la nouvelle production de cette rentrée. Le metteur en scène polonais Krzysztof Warlikowski, habitué de la scène parisienne du temps du regretté Gérard Mortier, propose sa vision personnelle du drame, entouré de sa talentueuse équipe artistique. Il dispose du plateau vocal le plus prestigieux du moment mené par le ténor Jonas Kaufmann dans le rôle de l’infant d’Espagne.
Tarifs : de 5 à 231 €
Plus d’info : www.operadeparis.fr/saison-17-18/opera/don-carlos

Categorie: