La Ryder Cup

La plus belle des compétitions

Pour la première fois de sa longue histoire, la Ryder Cup se déroulera en France les 28, 29 et 30 septembre prochains. Une chance pour la discipline qui espère ainsi connaître un nouvel élan et faire de nouveaux adeptes !

À l’automne prochain, le monde aura les yeux rivés sur le parcours du Golf National de Saint-Quentin-en-Yvelines. L’audience
globale cumulée devrait dépasser les 900 millions de téléspectateurs sur trois jours ! Pourquoi autant de passionnés alors que le nombre de golfeurs dans le monde est de 90 millions ?
Parce que même si l’on ne connaît pas précisément les règles, on est happé par le suspense et l’ambiance incroyable qui règne sur le terrain. Et parce que l’on reste subjugué par la force collective des protagonistes
alors qu’ils font preuve d’habitude d’un individualisme forcené.

L’épreuve a failli disparaître

Créée en 1927 sous le patronage de l’Anglais Samuel Ryder (1858-1936), riche marchand de semences en petits sachets, la Ryder Cup est un tournoi par équipes qui opposait au départ la Grande-Bretagne aux États-Unis.Après la Seconde Guerre mondiale, les Américains ont tellement dominé les débats que l’épreuve faillit disparaître. Heureusement, sous l’impulsion de l’Américain Jack Nicklaus, le meilleur joueur de tous les temps, les Britanniques ont été renforcés en 1979 par une équipe européenne. Une première dans toute l’histoire du sport.

Ryder Cup, mode d’emploi

La Ryder Cup est une compétition par équipes professionnelles qui oppose tousles deux ans l’Europe aux États-Unis. Elle se déroule sur trois jours et adopte la formule originelle du golf : le match-play (celui qui a gagné le plus de trous, en l’occurrence 18, remporte la partie).Chaque camp est composé des 12 meilleurs pros de l’année (8 sélectionnés au mérite et 4 choisis par le capitaine).
Le vendredi et le samedi sont consacrés aux doubles, avec deux formes de jeu au programme: le foursome (chacun joue alternativement la même balle) et le quatre balles (chacun joue sa balle mais on retient le meilleur score des deux). Le dimanche, place aux simples qui prennent souvent la forme de duels homériques. La victoire vaut 1 point et le match nul 0,5 point. Il y a 28 points en jeu. En cas d’égalité parfaite (14-14), le tenant du titre conserve le trophée.

Categorie: