Strasbourg, capitale de la réconciliation

Découverte : une ville, une région
La petite France
Quartier de la Petite France - OT strabourg - Philippe de Rexel

Reportage signé Dominique Deveaux

Née à Strasbourg, viscéralement attachée à l’âme de sa « Petite France », le Dr Marie-Dominique Wagner-Stumpf, médecin spécialiste en médecine générale, nous entraîne dans ses pas, à la découverte d’une ville qui aime marquer son temps.

New York, Genève… et Strasbourg ! Elles sont trois. Trois villes au monde à accueillir des institutions internationales sans pour autant être des capitales d’État. Au lendemain du second conflit mondial, Strasbourg devient capitale européenne : ce n’est pas le fruit du  hasard mais le symbole de la réconciliation entre les peuples et de l’avenir de l’Europe. Y siègent aujourd’hui le Conseil de l’Europe, le Parlement européen, le Palais des Droits de l’Homme. « Strasbourg présente des airs de capitale avec ses monuments de pouvoir et ses grandes avenues, commente Marie-Dominique Wagner Stumpf. Elle possède en même temps un secteur historique très vivant avec ses restaurants typiques, les winstubs, ses bars avec terrasse, le tout dans une ambiance cosmopolite puisqu’on y entend toutes les langues, présence des institutions européennes oblige. » Autour de sa prodigieuse cathédrale « ciselée comme un ouvrage de dentelle », le centre-ville de Strasbourg a été classé patrimoine mondial de l’UNESCO. Une ville au charme fou, jusque dans l’accent et le sourire de Marie-Dominique Wagner-Stumpf qui, pour rien au monde, ne se serait installée ailleurs qu’en Alsace : « Certes, on n’a pas toujours le soleil… mais on a tellement plus à offrir ! »

fotolia_94781973_m_p_37.jpgLa cathédrale Notre-Dame
« Prodige du gigantesque et du délicat », selon les mots de Victor Hugo, la façade de la cathédrale Notre-Dame constitue le plus grand livre d’images du Moyen Âge. Achevée en 1439, sa flèche s’élève à 142 m. Chef-d’oeuvre absolu de l’art gothique, elle fut jusqu’au XIXe siècle l’édifice le plus élevé de toute la chrétienté. La couleur du grès rose change selon l’heure du jour et la couleur du ciel. À ne pas manquer : l’horloge astronomique d’époque Renaissance et le défilé des Apôtres, et, les soirs d’été, le prodigieux spectacle son et lumière. Plus d’infos : www.musees.strasbourg.eu

Le Palais Rohan
Conçu sur le modèle des grands hôtels parisiens (Robert de Cotte, Premier architecte du Roi), pour le cardinal Armand-Gaston de Rohan-Soubise, prince-évêque de Strasbourg, le palais épiscopal est l’une des plus belles réalisations architecturales du XVIIIe siècle tant par l’élévation noble et classique de ses façades que par ses somptueux décors intérieurs. Il accueille le musée des Beaux-Arts (depuis 1889), le musée Archéologique (1913) et celui des Arts décoratifs (1924).

La Petite France
C’est le quartier le plus pittoresque du vieux Strasbourg. Les pêcheurs, les meuniers et les tanneurs vivaient et travaillaient autrefois dans ce quartier bâti à fleur d’eau. Les magnifiques maisons à colombage datent des XVIe et XVIIe siècles. Leurs toits pentus sont ouverts sur des greniers où séchaient autrefois les peaux. Plus d’infos : www.otstrasbourg.fr

Strasbourg, en bateau…
La compagnie Batorama propose deux circuits… mais notre guide vous recommande chaudement « Strasbourg, plus de 20 siècles d’histoire » (durée 1h10) qui vous promène dans les rivages de la Petite France, le long du barrage Vauban, jusqu’aux institutions européennes. Plus d’infos : www.batorama.com

… et à vélo
Accordant une large place aux piétons, Strasbourg dispose aussi d’un formidable réseau cyclable avec près de 500 km de pistes ! L’office de tourisme propose un itinéraire de 10 km pour découvrir la ville mais rien ne vous empêche de parcourir le bord des canaux et les ruelles à bicyclette. Aux portes de la ville, vous pouvez vous essayer à la piste des forts, un itinéraire cyclable de 85 km qui vous conduira de part et d’autre du Rhin, jusqu’en Allemagne, à travers la campagne, la forêt, les villes et villages typiques.

f-strasbourg_daniel_schoenen_upper_rhine_valley_17_99499df512aa9f92a47f0736cf57660a_400_270.jpg« Noël… notre Disneyland alsacien. »
C’est le plus ancien et le plus réputé marché de Noël de France. Plus de 300 chalets sont dispersés sur une dizaine de sites. Décorations de Noël, artisanats, produits alimentaires locaux et régionaux : les vitrines des rues commerçantes se parent d’illuminations grandioses, les habitants décorent les façades et les balcons. Les gourmands se laisseront séduire par les « délices de Noël » (place du Marché aux poissons et terrasse du Palais Rohan), préparés par les meilleurs boulangers, producteurs fermiers, vignerons, artisans brasseurs… Le must ? Une bière d’Alsace ou un bon vin chaud accompagné d’un peu de foie gras histoire de préparer votre estomac aux agapes de Noël !

Où bien manger ?
« Admettons toutes les adresses connues, mais rajoutons-y d’autres moins connues et moins touristiques, s’amuse notre guide. Pour une cuisine traditionnelle, laissez-vous tenter par l’hôtel Comfort, dans le quartier de la Montagne-Verte, rue des Corroyeurs, où l’on peut dîner sur une terrasse au bord de l’Ill, calme, arborée, naturelle. À découvrir aussi, le restaurant Broc-en-Stock, dans une ambiance en hommage à Tintin, quai des Pêcheurs, face aux péniches-bars. Enfin, si vous êtes tenté par une cuisine du Sud, pleine de saveurs et de soleil, rendez-vous à L’Hacienda, route des Romains, à Strasbourg-Koenigshoffen ! »

Pour une ambiance branchée
Pour le Dr Wagner-Stumpf, l’adresse à découvrir est La Caupona, située sur la Grand Rue, un « nouveau bar de nuit et restaurant ouvert toute la journée, dans le décor typique et plaisant d’un immeuble ancien ». Autre adresse : L’Alchimiste, 3 rue des Soeurs, « bar au décor sympa avec un grand arbre à l’intérieur et des cocktails originaux ! » Rendez-vous sur : www.facebook.com/cauponastrasbourg et sur www.barlalchimiste.com

Un viticulteur sur la Route des Vins ?
La Maison Alphonse Kuentz, sur la Route des Vins, à Husseren-Les-Châteaux : « Réception comme chez des amis… dégustation comme chez les copains ! ». Plus d’infos : vins-alphonse-kuentz.fr

Un centre d’intérêt ?
La randonnée ! De multiples trajets balisés par le « club vosgien » vous sont proposés partout en Alsace. Parmi les endroits préférés du Dr Wagner-Stumpf, les balades et jolis endroits près du mont Sainte-Odile, à Wangenbourg… où s’offrent à vous près de 300 km de sentiers ! Plus d’infos : v2.paysdumontsainteodile.com/fr/participez/liste,rando.html

Des balades en voiture ou en moto ?
Huit routes remarquables et pleines de charme, dont la route des Crêtes, à parcourir entre les Vosges et le Rhin, et autant de vues imprenables sur l’Alsace ! « Une gastronomie célèbre de par le monde, un patrimoine d’une richesse remarquable, un sens de l’accueil particulièrement développé : l’Alsace vous apporte le meilleur dans le plus beau des écrins. » Telle est la promesse du site www.routes-alsace.com et son module pour une visite personnalisée, adaptée à vos centres d’intérêt et au temps dont vous disposez.

photo_adh_strabourg.jpgPortrait Express du Dr Wagner-Stumpf
Naissance à Strasbourg.
Pendant ses études, elle est monitrice d’embryologie à la faculté de médecine.
Doctorat en médecine, en 1991.
Puis, elle fait des remplacements en médecine de ville et rurale, dans le nord de l’Alsace.
D.I.U. de Médecine Générale Approfondie, en 1993.
Installation en 1997, Villa Wallaram, à Strasbourg.
Son mari est huissier de justice.
Son fils étudie le droit.
Adhérente ACMF depuis 1992 : « Lorsque j’ai une question d’ordre juridique, je n’hésite pas à faire appel à l’ACMF, qui est toujours de bon conseil. »