Puces électroniques, systèmes embarqués… et big data !

Toujours plus performantes et interactives
voiture_connectée-mercedes_benz
photo@mercedes_benz

Pour de nombreux professionnels – professionnels de santé inclus –, la connectivité en voiture est déjà une réalité. Libérés en partie de la conduite grâce au régulateur de vitesse adaptatif et son radar anticollision, ils peuvent échanger directement avec leur environnement de travail ou de loisirs : envoi de textos dictés, prise d’appels via le réseau de connectivité mains libres Bluetooth, gestion de leur agenda et même, une fois la voiture à l’arrêt, participation à des vidéoconférences avec des confrères ou envoi d’e-mails...
Concrètement, toutes ces actions sont possibles grâce à l’intégration dans les voitures de puces électroniques du même type que celles de nos smartphones. La vitesse à laquelle nous adopterons ces nouvelles technologies de communication nomades dépend aussi de la réglementation. En effet, celle-ci stipule que le conducteur doit rester maître de son véhicule. Les usages de ces technologies doivent donc être impérativement liés et subordonnés à la sécurité de roulage du véhicule. Ce n’est pas un frein, au contraire. Ainsi, l’obligation faite, dès mars 2018, d’équiper les nouveaux modèles commercialisés en Europe de l’e-call – l’appel d’urgence géolocalisé et automatique en cas d’accident – va permettre de se connecter à d’autres services en ligne, grâce à la puce téléphonique qui servira de support de communication.

Le « big data » pour simplifier les déplacements
Toutes les voitures neuves seront donc « communicantes », comme chacun d’entre nous lorsque nous nous équipons d’un smartphone 4G. Sauf qu’à bord de la voiture connectée, la quantité d’informations à échanger impliquera forcément une capacité de communication encore plus grande. À ce titre, l’arrivée de la 5G en 2020 changera la donne. Car les capteurs, radars et autres caméras embarquées seront en mesure d’échanger leurs données avec d’autres véhicules, mais aussi avec les infrastructures routières devenues « intelligentes », pour adapter la vitesse de votre voiture à la météo, aux feux rouges, au trafic ou à votre agenda de la journée. Si elle est bien maîtrisée, cette nouvelle étape aboutira à une simplification de nos déplacements. L’adoption de ces nouvelles technologies par le plus grand nombre dépendra surtout de la capacité des firmes informatiques et des constructeurs automobiles à rendre leurs outils simples à utiliser au quotidien. Ce n’est pas toujours le cas, même s’ils y travaillent d’arrache-pied, comme le montre la sélection qui suit : six systèmes embarqués et connectés qui tous, à leur façon, apportent un service qui simplifie la conduite ou apportent un surcroît de sécurité.

Garmin NüviCam : le GPS avec caméra
Le spécialiste du guidage par géolocalisation propose dans sa gamme un GPS à caméra intégrée qui enregistre en continu et sauvegarde automatiquement, sur la carte mémoire microSD incluse, les images lors d’un incident ou d’un accident. Une preuve supplémentaire qui vient appuyer (sans le remplacer légalement) le constat amiable. L’intégration de cette caméra au GPS permet aussi de proposer de nouvelles alertes telles que l’alerte de collision frontale (Forward Collision Warning) et l’alerte de changement de file (Lane Departure Warning7). En outre, le Garmin DriveAssist intègre la nouvelle alerte « Go », une fonctionnalité d’assistance grâce à la caméra qui avertit le conducteur lorsque les véhicules situés devant eux commencent à avancer.
Prix indicatif : 369 € TTC sur www.garmin.com

coyote cherche une place pour vous
En partenariat avec Parkopedia qui fournit les informations sur les 50 millions de places répertoriées dans 6 000 villes de 75 pays, Coyote propose dorénavant de vous guider vers une place de parking disponible la plus proche possible de la destination que vous aurez indiquée dans la navigation GPS. Le type même d’application utile pour les visites à domicile ! Vous pouvez même payer votre place, qui est géolocalisée en temps réel, à distance. La télématique embarquée permet aussi à chaque utilisateur de suivre en détail les statistiques de sa conduite (distance, temps de parcours, bouchons, vitesse moyenne, etc.) et de les comparer aux 4,8 millions de membres du réseau. Sacré Coyote ! Non seulement il préserve les points de votre permis de conduire, mais il vous trouve aussi vos places de stationnement... Prix indicatif d’un Coyote : 299 € TTC sur www.moncoyote.com (+ 12 €/mois d’abonnement)