Cors au pied, rhume : les urgences ne doivent pas être l'open-bar de la médecine générale

service_urgences_argenteuil

"Si les urgences sont aujourd'hui engorgées, si les patients sont parfois amenés à attendre sur des brancards, dans les couloirs pendant des heures, c'est surtout à cause de l'incivisme de certains."

Un calendrier "choc" pour attirer l'attention sur le mal-être du personnel hospitalier

"Nous voulons interpeller et pour cela, le poids des images est indéniable", explique un groupe d'infirmières et d'employés de l'hôpital René Dubos de Pontoise. 

Pages